Le duo des flagships de Google a été présenté il y a peu et lancé sur le marché plus récemment, mais les Google Pixel 2 et Pixel 2 XL font face à une série de difficultés. Les plaintes concernent surtout le modèle XL, mais la situation n’est pas encourageante, quand l’on sait que c’est LG qui fabrique les écrans mis en cause et qu’Apple devrait faire appel au Sud-Coréen pour l’équipement de ses futurs iPhone d’écrans AMOLED.

Une colorimétrie sur le Pixel 2 XL décevante

Chez certains utilisateurs, les couleurs apparaissent très ternes en comparaison à celles qu’offrent l’iPhone 8 ou encore le Galaxy Note 8. L’on constate par exemple un rouge qui tend généralement vers du marron et l’écran arbore rapidement une couleur bleue si l’on ne l’observe pas bien en face.

colorimétrie sur le Pixel 2 XL
Problème d’écran sur le Pixel 2 XL

Le site américain The Verge a publié une image comparative de l’affichage photographique sur les écrans du Pixel 2 XL et de l’iPhone 8. Le flagship d’Apple s’en sort plutôt bien, tandis que son concurrent présente une image brunie. Comble de surprise, le blanc tend à devenir grisâtre et granuleux.

Pixel 2 XL : un écran en mode burn-in

On note également des brûlures d’écran subies par certaines unités, malgré une mise en service remontant à juste quelques semaines. En effet, une portion de l’écran affiche une image donnée durant un moment et conserve une trace visible de celle-ci même durant l’affichage d’un contenu différent.

Il s’agit là évidemment d’une altération de l’image, défaillance facilement perceptible sur les écrans plasma. Sur les modèles XL, disposant d’un écran P-OLED, la barre de navigation reste visible même en arrière-plan. L’écran au format 18:9 qui devait être un atout majeur pour Google desservira au final la marque.

Un retard accusé dans les livraisons

Les ennuis de Google ne se limitent pas à l’aspect technique sur les écrans. Le géant américain doit également faire face à une rupture de stock et de production. Les stocks de Pixel visiblement limités, ont été rapidement épuisés, ce qui a forcé Google à retarder bon nombre de livraisons.

Des messages de Google aux acheteurs ayant commandé le modèle XL font état d’une livraison repoussée d’un mois. En guise d’excuse, Google s’est résolu à offrir une coque de protection aux clients d’une valeur de 40 euros. Cette manœuvre n’a visiblement pas réussi à calmer les clients qui ont manifesté leur mécontentement sur la toile.

Le géant de Mountain View a signifié au public que des investigations sont en cours pour connaître l’origine des problèmes d’affichage sur l’écran de son dernier flagship.


Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/0bb8e6026492771d753131238fdb0325/web/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 326

LEAVE A REPLY